les Choup Déménagent.. Bientôt !

Rdv pour les signatures au plus tard le 2.
Bon finalement le 2 ca va pas être possible donc le 5.
Hum, le 5 c'est trop juste donc le 8. Ok
Ah mais non le 8 c'est pas possible en fait .. Donc le 18.. 
Ah! Finalement c'est bon pour le 5. Enfin ... Le 5 et le 8.
Ouai mais non, trop compliqué et peut être trop juste.
On reste sur le 18? Fait chier mais ok, on reste sur le 18!
...
Revirement de situation et finalement le 5 et le 8 c'est bon!
Mais c'est relou, on peut pas tout faire le 5?
Non.
Ah mais en fait si!
..
Bref, on a enfin une date, tout de même à confirmer. Et mieux vaut que ce soit la nonne sinon c'est le 29!!! (Non ceci n'est pas une blague)

Je vous le dis, ce déménagement aura ma peau! Et mes nerfs. Et ma patience  ... 

Les Choup Déménagent


On n'a pas encore les clefs mais je pense que ça y est, je peux vous l'annoncer, on va déménager !
Des mois (4mois pile) que nous stressons, que les incertitudes et le trainage en longueur nous prennent la tête (ah le bonheur de vendre et acheter en même temps!), mais ça devrait le faire,  d'ici 15/20 jours on devrait être dans notre nouveau chez nous!
On quitte notre appart et notre terrasse adorée, dans notre quartier calme et vert chéri, et on quitte même Marseille !
On va enfin dans une ville à taille humaine, ou les démarches administratives sont desuite moins lourdes et les fonctionnaires bien plus agréables. On part dans un quartier tout aussi calme mais où on pourra aller profiter à pieds du centre ville. On part pour avoir 3 chambres et assez de place pour ranger. Mais surtout.. On part pour une maison et un jardin!

J'ai eu des milliers de choses à gérer comme l'inscription à la nouvelle école, aux activités, à la cantine, trouver une nounou pour la Mini, trouver une solution pour le périscolaire, mais aussi bien sur le dossier du notaire, de la banque... Bref, vivement que ça se termine! Il nous reste quelques légers travaux à gérer si possible avant notre emménagement, et bien sûr, faire les cartons ! A J- 2 semaines on n'en a fait aucun .... Et j'ai une telle envie de les commencer .. Au secours !


J'ai quand même acheté 2 livres pour les filles, surtout pour la Grande que je sens assez perturbée. Elle pose beaucoup de questions par rapport à son "ancienne" école, ses copines , les copines de notre résidence, tout son petit monde. Ca me fait un peu de peine qu'elle perde tous ses repères mais je sais (j'espère!)  qu'elle va très vite s'adapter! 

C'est la dernière ligne droite, mais pas la plus simple: après l'administratif on passe à l'action, avec les cartons, l'ameublement des pièces supplémentaires,  et la mise à notre goût du tout. Le tout bien sûr en travaillant et en gérant les 2 Choup. .. souhaitez moi bon courage ! 


Leur 1ère fois à Disney

Il y a 3 semaines nous avons amené les filles à Disney pour la 1ère fois. Nous avions attendu que la Grande aie l'âge d'apprécier et de commencer à connaître les personnages (elle regarde des dessins animés depuis peu). 
On aurait peut être attendu encore un peu mais nous avons eu une occasion de ne pas payer les billets du parc!

En planifiant cette escapade en Décembre, j'avais repéré le long week-end donc banco, on a posé nos vendredi en RTT et réservé l'hôtel sur booking. Après de nombreuses hésitations sur les jours nous avons fini par nous décider pour 2 nuits: jeudi soir et vendredi soir. Nous aurions donc la journée du vendredi entière au parc.

On a voulu faire la surprise à ma Choup jusqu'au dernier moment. Elle ne s'est pas doutée une seconde d'où elle allait, et je pense que pour elle l'hôtel était la destination finale! (Je vous en parle dans un autre billet)

Une fois passé la longue queue du contrôle sécurité elle a commencé à voir quelques Mickey par ci par là mais on a continué à dire que c'était juste pour faire joli. Ce n'est qu'une fois rentrés dans le parc, au début de la grande ligne droite d'où on aperçoit le château qu'on lui a dit/montré. On lui a demandé si elle reconnaissait. Bien sûr qu'elle reconnaissait vu toutes les photos qu'on lui avait montré avant l'air de rien!! Elle est resté assez muette et timide, bouche-béé je pense. On aurait peut être dû lui dire avant en fait .. Trop d'émotions tue l'émotion :)




Surpriiiiise


Alors, que faire à Disney avec des enfants de 4 ans et 2 ans?

On a commencé desuite par les tasses tournantes qu'elles ont toutes les deux adorées! Leur sourire et leur excitation quand elles se sont installées était magique.

Nous avons ensuite fait le monde des poupées ou leurs yeux étaient grand ouverts d'émerveillement à ne plus savoir où regarder.

Elles sont aussi passé par le grand carrousel mais ma Choup a été déçue de ne pas pouvoir monter sur le grand cheval qu'elle avait choisit.

On a fait le petit "train" de blanche neige, et elles ont eu super peur toutes les deux :) 

Après mangé nous avons profité de la sieste de la Mini dans le porte Bébé  pour faire le labyrinthe d'Alice. Ma Choup courrait partout, elle a trouvé ça très drôle de pouvoir potentiellement se perdre ! 
Elle rigolait un peu moins avant d'arriver au château, lorsque les personnages sortent de derrière les haies en criant "coupez leur la tête!" : elle était effrayée ! 
Finalement la jolie vue sur le parc tout en haut du château lui a vite fait oublier cela.

J'ai réussi à lui faire faire l'attraction  des Dumbo volants: de loin la meilleure! Un peu de sensations dans les airs même moi j'ai trop aimé.

Tard, en dernier, nous avons pris le train qui fait le tour du parc: 3/4 d'heure d'attente pour pas grand chose, on est descendu avant la fin, et on s'est dirigé doucement vers la sortie, les Choupettes commençant à vraiment fatiguer.



22h10...

Et puis c'est tout. Vous lisez bien. 6 attractions. Nous avons passé le reste de la journée à attendre dans d'interminables files d'attente.  Attendre et attendre encore pour tout: faire une attraction, faire pipi, boire, manger une glace. Pas moins de 30mn à chaque fois. 45 à 50mn pour toutes les attractions. 

Cela a clairement gâché notre journée. Tant d'attente pour une attraction de 2mn ca n'a rien de magique pour une enfant de 4 ans. Elle a d'ailleurs été hyper sage et patiente, car elle était contente d'être là, mais en rentrant, quand les mamies lui ont demandées si elle s'était régalé à Disney elle dit "oui mais j'ai vu aucune Princesse" ( cœur brisé de Maman).
Oui parce que nous n'avons même pas vu de parade, trop occupés à faire la queue on a oublié tout le reste. D'ailleurs c'est grace à la parade que nous avions pu faire Dumbo en fin de journée, les attractions se "vidant" à ce moment là il n'y avait "plus que" 45mn d'attente au lieu de 100mn tout le reste de la journée.
On a vu aussi Winnie et Panpan à qui elle aurait vraiment vraiment aimé faire un câlin mais pareil, 40mn d'attente pour prendre une photo, on a priorisé les attractions.

Ce n'est qu'une fois de retour chez nous que j'ai cherché à me renseigner sur les périodes de fréquentation du parc tellement cela m'a semblé incroyable, et bingo, les 2 périodes de l'année à éviter ABSOLUMENT : Noel et l'Ascension! Je peux vous garantir qu'on ne se fera plus jamais avoir. En grands novices de Disney, on n'avait pas vraiment prévu le truc, la prochaine fois on posera notre lundi !



Du coup vous l'aurez compris. Cette "première fois" est un peu en demie teinte, les attentes interminables ayant réellement tout gaché. Sans même penser au prix que cette journée nous a coûté (mieux vaux ne pas y penser ..) j'étais simplement hyper déçue pour ma Choup ! 

On y retournera sûrement mais pas avant 3 ans, quand la Mini aura 5 ans, et on préparera vraiment bien notre séjour ! 

Et vous Disney, ça vous a déjà déçu ?  

Mon premier Marseille-Cassis

A quelques jours des inscriptions pour Marseille-Cassis 2016, je vous raconte enfin mon expérience de l’édition 2015 ! (si ça peut vous motiver à vous inscrire :) ) Vous vous souvenez, en Octobre je vous racontais comment je me sentais à une semaine du Marseille-Cassis !
Le temps a passé, la surexcitation de l’événement est retombée, mais le souvenir, merveilleux, reste. Je vous raconte!

En forme, levée pas trop tard pour déjeuner (ni trop tôt .. faut pas déconner ;-) ), j'ai pris le temps de me préparer tranquillement, et de déjeuner, pour une fois! On a eu la chance d'avoir une journée superbe, douce et ensoleillée, j'ai pu courir en short et tee-shirt sans souci.

Je retrouve ma copine/collègue non loin du stade, mais un petit oubli de lunettes de soleil nous fait perdre un certain temps ... Les lunettes récupérées, on traverse en courant tout le stade Vélodrome, on avance sur Michelet, et on rentre enfin dans notre sas VIP 1h30, la grande classe ! Il est donc 9h20 .... pour un départ à 9h30 ! Même pour le Marseille-Cassis je reste fidèle à mes départs à l'arrache donc :)
On a juste le temps de retrouver nos copines de l’athlétisme, prendre quelques photos et surtout, admirer les 5000 coureurs derrière nous: ça fait une sacrée foule sur le boulevard Michelet! On est quasiment sous l'arche de départ, c'est magique !



On abandonne les vieux tee-shirt et sacs poubelles qui nous tenaient chaud, se fait un dernier sourire d'encouragement, excitées comme des gamines, je branche mon Runkeeper, ma musique, et ... Go !

Et ça part fort ! On m'avait prévenu, au début ça bouscule un peu. Disons que quand t'es dans le sas des 1h30, tu pars avec ceux qui envoient du lourd dès le départ :)
Ça double de tous les côtés c'est assez impressionnant, mais il ne faut pas que je me fasse avoir et courre du coup au dessus de mon rythme. J'ai déjà lâché les copines je pense, et je me concentre sur les spectateurs afin de ne pas rater mes 2 poupées venue m’encourager avec mes beaux parents!
Quand je les vois enfin, je suis aux anges, boostée à fond, et je peux me mettre enfin à 100% dans ma course.
Il faut savoir que sur les 5 premiers kilomètres c'est une très très légère montée, mais montée quand même. On ne peut pas aller trop vite, mais il ne faut pas trop traîner non plus si on veut faire un bon temps. Mon objectif à moi était déjà de le faire, je m’étais dit que je ne forcerai pas pour ne pas me creuver.
Je suis donc bien, je cours tranquille, quand mon Runkeeper m'annonce le 1er point: surprise, je cours carrément bien pour un départ "tranquille": 10.50 Km/h!
Il y a du monde mais le sas de départ vaut plus que l'or: je n'ai personne à éviter ou doubler, je ne perds pas une seconde de ma cadence, je suis bien et je sens que rien ne peut m’arrêter !
Petit faux plat, et c'est parti, les 5Km de grosse montée commencent ! Je l'ai fait il y a quelques mois donc je sais à quoi m'attendre. j'y vais tranquille, je bois régulièrement comme me l'a conseillé beau-papa, je prends le temps de regarder tout autour de moi ...
J’aperçois enfin le Mari perché sur un muret, qui a tout monté a pieds pour venir m’encourager le plus loin possible. J'ai la pêche, un sourire jusqu'aux oreilles sur la photo qu'il me prend à la volée, et me voilà déjà encore plus loin, plus haut.


La montée se fait finalement vraiment bien, je prends le temps de regarder derrière moi cette longue traîne multicolore, et prends même des photos en courant pour garder le plus de souvenirs. C'est magique. Quand soudain je suis dans dernière ligne droite de la montée, j’aperçois le Col de la Gineste, et mon Runkeeper m'annonce mon temps, je m'en crois pas mes oreilles! Je passe le col en 56mn et l'Arche des 10Km environ en 59mn. Je suis tellement fière que j'envoie un texto immédiatement au Mari pour lui dire, parce que la c'est sur, j' vais le faire en 2h !




Petit plat pour se détendre les jambes, agiter les bras, boire un coup, et c'est parti pour la descente ! Je prend une bonne foulée et vers Carpiagne je commence enfin à doubler des courreurs. Je fais bien attention à ma position pour que la position violente dans le ventre ne vienne pas, et jusque là tout va bien. Je m’inquiète aussi pour mon genou, mais il tient, tout roule comme sur des roulettes. Dans la descente, c'est le moment d'allonger la foulée, d’apprécier la vue, mettre la musique à fond. C'est un effort différent, j'ai l'impression de m'envoler, j'adore, je kiffe, c'est génial!
Les grosses descentes ne me font finalement pas peur, et j’enchaîne l'air de rien, continuant à doubler des coureurs régulièrement.



Les derniers virages de descentes à l'arrivée dans Cassis sont impressionnants. Ça descends pas mal, commence à se resserrer, il y a vraiment beaucoup de spectateurs venus nous encourager, mais il y a aussi des blessés, des civières, des pompiers ... alors on se dit que c'est pas le moment de déconner !
Puis vient la fameuse "montée des pompiers", peu après le camping, quand on entre vraiment dans Cassis. J'ai souvent entendu dire que cette montée casse les jambes. D'autres disent que non, parce que c'est rapide. Et bien moi ça m'a tué! Ça m'a vraiment coupé les jambes et j'ai eu du mal a garder le rythme.
Mais ouf, c'est vite passé et oublié, pour finir les derniers virages très serrés! Dur dur de doubler dans ces conditions, mais pas envie de perdre de la vitesse maintenant que le Port est en vue! Mon Runkeeper m'annonce un temps dingue, j’accélère encore un peu.
Derniers centaines de mètres, dernière accélération ... et hop, la ligne d'arrivée !!
1H52 !! J'en crois pas mes yeux!
C'est magique cette sensation accomplissement, de dépassement de soi, de fierté, tout, tout se mélange à l'arrivée.
Je suis bien, mal nulle part, je ne souffre aucunement, bref, le rêve! 

A l'arrivée par contre ça bouche pas mal, Cassis c'est très petit donc tout se monde est difficilement gérable. Je retrouve finalement ma copine un peu plus tard, et on part desuite vers les cars. La route est longue et monte, c'est pas l'idéal après un tel effort. J'aurais tellement préféré que le Mari soit là avec les filles, qu'on reste un peu là, que je continue à profiter de l'ambiance ... mais c'était ingérable.

Je rentre finalement chez moi des étoiles plein les yeux, ravie de raconter ma course à tous ceux qui me demandent! 

C'est une expérience magique, à vivre vraiment au moins une fois !
A peine la ligne d'arrivée franchie, je me suis jurée de le refaire en 2016. A suivre selon mon entrainement ... ;-)